Haïti, sacrement de la Parole de Dieu

Publié le par Dugas

Dans notre région il y a une expression que l'on emploie quand quelqu'un pousse trop loin son raisonnement; 'Pousse, mais pousse égal.' En lisant le titre de ma réflexion vous auriez peut-être envie de me retourner cette expression. 'Pousse, mais pousse égale' quand tu dis que Haïti est le sacrment de la Parole de Dieu. Et bien je m'explique. Un sacrement est un signe sensible qui exprime la présence et l'action de Dieu. Mains-d-enfant.jpg

En lisant la deuxième lecture de la liturgie du jour j'ai réalisé combien la Parole de Dieu était présente dans ce qui se vit envers Haïti. 'Ce qui demeure aujourd'hui, c'est la foi, l'espérance et la charité; mais la plus grande des trois , c'est la charité.' Lire; 1Co 12,13 -13,13.

La communauté mondiale vit concrètement la Parole de Dieu. Certains diront , oui mais tous ne le font pas au nom de Jésus Christ, il y là des gens qui ont affirmé publiquement leur athéisme. C'est vrai, mais quand Jésus dit: 'Aimez-vous les uns les autres?' est-ce qu'il dit qu'il faut être son disciple pour cela et quand il dit que ceux qui entreront dans le royaume de Dieu ce sont ceux qui auront donné à boire à celui qui avait soif, vêtu celui qui était nu, il ne dit pas qu'il faut être chrétiens pour cela. Jésus annonce un amour inconditionnel, une charité inconditionnelle, alors pourquoi nous limiter aux seuls croyants?  Je me questionne à savoir si parfois nous ne limitons pas la Parole de Dieu à nos propres limites.

Si ce qui se vit à Haïti est sacrement de la Parole de Dieu c'est parce que l'on peut voir la Parole de Dieu en action et cela manifestée par des gens de toutes races, de toutes nations de toutes couleurs, de toutes religion et enfin de tous les hommes et les femmes qui considèrent les Haïtiens comme leurs frères et leurs soeurs.

Publié dans Réflexion biblique

Commenter cet article

Daniel LeClair 31/01/2010 18:13


Tu as parfaitement raison. En plus, as-tu lu le texte de l'Évangile du jour. On conduit Jésus près de la falaise car il ne dit pas ce que les gens voulaient entendre. Jésus aurait pu s'élever
au-dessus de la falaise et prouver qu'il avait raison et surtout, qu'il est le Fils de Dieu. Non, il choisi de «passer parmi eux...» Ce parmi eux, c'est aussi ceux qui le renient en affichant leur
athéisme. C'est aussi ces Jérémie de la première lecture, les pires lamenteux que l'humanité ait connus qui ont toujours quelque chose à dire contre les autres et qui cherchent une quelconque
excuse pour ne pas réaliser leur mission de baptisés. Quand Dieu doit utiliser un séisme comme celui d'Haïti, c'est que la parole humaine est trop avides de gestes spectaculaires. Le peuple d'Haïti
est béni de Dieu. Car le Seigneur savait que l'humanité serait témoin qu'il est possible de prier et de chanter malgré que tout n e soit que désolation. Encore merci pour ta réflexion.


Dugas 31/01/2010 20:45


Merci beaucoup pour continuer la réflexion que j'ai commencée. Se questionner, se questionner, chercher à voir dans les événements une présence de Dieu. Communier avec l'humanité sans s'enfermer
dans ses dogmes, ses traditions. Ouvrir nos horizons pour accueillir, pour comprendre.Pour cela il faut accepter de ne pas s'élever au-dessus, de ne pas vouloir prouver mais de permetre à
chacun et chacune d'avancer dans leur recherche sans force les choses.

Comme tu dis: 'Jésus aurait pu s'élever au-dessus de la falaise et prouver qu'il avait raison et surtout, qu'il est le Fils de Dieu.' Saurons-nous nous inspirer de sa sagesse? Encore merci!