La prière chrétienne

Publié le par Dugas

J'ai préparé une émission radio sur la prière, non seulement la prière chrétienne mais dans toutes les grandes religions déistes ou non. En faisant ma recherche, j'ai constaté que dans les religions non déistes, également chez les Musulmans et même chez les Juifs ce ne sont pas des prières de demande. Ces religions adressent des prières de louanges ou de remerciement selon les religions.

Cette constatation me pose question. Chez les Chrétiens nous constatons que la plupart de nos prières sont de demande. Nous passons notre temps à demander. Est-ce à cause de notre conception de Dieu Père. Nous sommes ses enfants et nous transposons notre vision humaine  d'enfant qui dépend du Père. Cela ne crée-t-il pas une dépendance qui nous empêche de devenir libre?

Nous passons également une bonne partie de notre temps à nous frapper la 'coulpe', Mea culpa, mea culpa je suis pécheur et nous sommes à quatre pattes devant Dieu comme des écrasés au lieu d'être debout et de louer Dieu pour sa grandeur, son amour et la liberté qu'il nou s donne.

Je suis la retraite en ville et le thème est 'Devenir libre' alors je vais continuer à méditer sur ce sujet.

Publié dans espace-vie

Commenter cet article

Daniel LeClair 18/02/2010 21:01


La prière de demande a toujours fait partie de notre relation à Dieu. Mais elle ne se limite pas qu'à cela. Je ne crois pas aux demandes pour soi mais pour les autres. C'est, à mon avis, un haut
niveau d'amour fraternel. Si j'ai des demandes à formuler pour moi, je les complète toujours par «que ta volonté soit faite.» Je ne crois pas que se reconnaître pécheur oblige à se sentir écraser
devant Dieu. Peut-être exagères-tu un peu sur certains détails. C'est du moins ma réflexion.


Dugas 18/02/2010 21:51


Merci de ton commentaire sur la prière chrétienne et ton éclairage sur la prière. Il y a aussi des ? dans ce texte. À mon avis c'est par le questionnement qu'on arrive à trouver la vérité ou du
moins une ouverture sur certains points. Ton commentaire apporte des éclaircissemens qui me permettent de pousser plus loin ma réflexion dans le cheminement sur la liberté, sujet de la retraite
dans la ville.

Encore merci et bon Carême!